Coffrage

Coffrage résidentiel, commercial, industriel ou agricole

Le coffrage, qu’il soit résidentiel, commercial, industriel ou agricole, est un projet en soit. Avec Fondation Gersy, chaque étape de vos travaux sera prise en charge par notre équipe de professionnels afin de vous offrir un service clé en main.

Plusieurs facteurs sont à considérer lors de la mise en chantier d’un coffrage afin d’assurer une bonne coordination des étapes à prévoir :

  • Évaluation du terrain, mesures et excavation (main d’œuvre fournie pour les mesures et niveaux);

  • Branchement aux services municipaux (s’il y a lieu) et/ou autres;

  • Mise en place du coffrage et du béton pour les semelles de fondations;

  • Drains français et empierrement des semelles;

  • Montage du coffrage pour les murs de la fondation;

  • Coulage du béton dans les coffrages;

  • Période de séchage;

  • Démontage des coffrages;

  • Imperméabilisation avec l’enduit bitumineux;

  • Remblaiement des fondations.

 

 

Voir nos réalisations

Isolation thermique des murs de fondation et des planchers sur sol

Cette fiche de renseignements techniques vise à apporter des précisions sur les exigences d’isolation thermique applicables aux murs de fondation et aux planchers sur sol en vertu de la partie 11 du chapitre I, Bâtiment, du Code de construction.

Cette partie du Code de construction vise à améliorer l’efficacité énergétique des nouveaux bâtiments et des agrandissements de bâtiments existants qui répondent aux trois critères suivants:

  • l’aire totale de bâtiment est d’au plus 600 m2
  • la hauteur de bâtiment est d’au plus 3 étages
  • l’usage est du groupe C n’abritant que des logements.

 

(SOURCE : Régie du bâtiment du Québec)

Normes

  1. Exigences d'isolation thermique d'un mur de fondation en béton coulé dont 50% ou moins de sa surface est exposée à l'air extérieur

    Parmi les exigences portant sur la résistance thermique des éléments de l’enveloppe du bâtiment, la réglementation prévoit au paragraphe 11.2.2.1. 1) qu’un mur de fondation séparant un espace chauffé d’un espace non chauffé, de l’air extérieur ou du sol contigu doit avoir une résistance thermique totale (RSIT) de 2,99, et ce, peu importe la localisation du bâtiment.

    Le paragraphe 11.2.2.1. 1) prévoit également qu’un mur de fondation, dont plus de 50% de sa surface est exposée à l’air extérieur, de même que la partie d’un mur de fondation qui est à ossature de bois, doit avoir une résistance thermique totale (RSIT) égale à celle exigée pour un mur au-dessus du niveau du sol. Cette RSIT doit donc être de 4,31 lorsque le bâtiment est situé dans une municipalité dont le nombre de degrés-jours sous 18°C est de moins de 6000 ou de 5,11 lorsque le bâtiment est situé en dehors de cette zone.

    Exigences d’isolation thermique applicables

    Pour être en mesure de déterminer la valeur de résistance thermique applicable aux murs de fondation d’un immeuble, on calcule la surface des murs de fondation exposée à l’air extérieur en mesurant la hauteur depuis le dessus du plancher jusqu’à la face du plafond (ou jusqu’au dessous des solives). De plus, ce pourcentage de surface exposée à l’air libre doit être établi pour chacun des murs de fondation, un à un.

    Ainsi, un mur de fondation en béton coulé dont 50% ou moins de sa surface est exposée à l’air extérieur aura une RSIT de 2,99, peu importe la localisation du bâtiment 

  2. Exigences d'isolation thermique d'un mur de fondation en béton coulé exposé à plus de 50% à l'air extérieur

    Par contre, si ce même mur de fondation en béton coulé voit sa surface exposée à l’air extérieur augmenter à plus de 50%, l’exigence de RSIT passera à 4,31 lorsque le bâtiment est situé dans une municipalité dont le nombre de degrés-jours sous 18°C est moins de 6000 ou à 5,11 lorsque ce bâtiment est situé en dehors de cette zone 

  3. Exigences d'isolation thermique d'un mur de fondation composite

    Dans le cas d’un mur de fondation constitué d’assemblages de nature distincte, le pourcentage de surface exposée à l’air extérieur doit être calculé pour chaque partie constituant le mur et la valeur de RSIT déterminée ne s’applique qu’à cette partie.

    On doit également conclure du paragraphe 11.2.2.1. 1) qu’un mur de fondation à ossature de bois doit être isolé comme un mur situé au-dessus du niveau du sol, et ce, peu importe sa surface d’exposition à l’air extérieur.

    Exigences d’isolation thermique applicables

    Ainsi, dans l’exemple d’un mur de fondation constituée en partie supérieure d’un mur nain à ossature de bois et d’une structure en béton coulé dont 50% ou moins de sa surface est exposée à l’air extérieur, la section de l’assemblage constitué de béton coulé aura une RSIT de 2,99, peu importe la localisation du bâtiment. Quant à la section du mur constituée du mur nain, la RSIT sera de 4,31 pour un bâtiment situé dans une municipalité dont le nombre de degrés-jours sous 18°C est de moins de 6000 ou de 5,11 lorsque le bâtiment est situé en dehors de cette zone, et ce, peu importe la surface exposée à l’air extérieur de cette section du mur (figure 3).

QUELQUES RÉALISATIONS DE COFFRAGE